Bretagne : ça recrute!

L’agroalimentaire bretonne nourrit aujourd’hui 1 français/3.
Nos industries turbinent pour nourrir une France de nouveau confinée​ avec le couvre feu et qui a tendance à se faire plaisir au rayon alimentaire.
C’est donc un secteur moins durement touché par les baisses d’activité et qui emploie plus de 70 000 salariés en Bretagne. 

« Dans un contexte de crise, c’est un message fort que de dire que l’agroalimentaire maintient une dynamique autour de l’emploi », lance Marie Kieffer, la déléguée de l’association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA).

Des emplois en production mais pas seulement.  Les profils recherchés sont divers, du non-diplômé jusqu’au cadre, expérimenté ou pas. 


STOP à l’image vieillotte, ringarde et pénible!!!
Les conditions de travail ont été nettement améliorées et une grande diversité d’emplois y est proposée.

Récemment ce secteur a fait l’objet d’une enquête menée par RegionsJob, 1er site privé français de l’emploi, et ManageriA, cabinet conseil en recrutement spécialisé en agroalimentaire. Ces derniers ont mené une enquête auprès de plus de 500 professionnels du secteur afin de définir les contours des rapports qu’ils entretiennent avec leur travail :

  • 89% des professionnels de l’agroalimentaire sont fiers de travailler dans ce secteur.
  • 54% citent l’innovation comme la valeur qui représente le mieux le secteur.
  • 71% des répondants en poste déclarent souhaiter changer de poste dans les 12 prochains mois, mais pour rester majoritairement dans l’agroalimentaire.
  • 9 professionnels de l’agroalimentaire sur 10 sont fiers de travailler dans ce secteur.

 On n’arrive pas (ou peu) dans l’agroalimentaire par hasard : pour plus de la moitié des sondés, cela a été un choix. Pour un quart d’entre eux, c’est même une vocation ! Pour 38%, il s’agit plutôt d’une opportunité. Mieux encore, le quotidien semble être à la hauteur des attentes de ceux qui ont choisi ce parcours. Ils sont 79% à déclarer se réaliser professionnellement dans le secteur, et 76% à s’y réaliser personnellement.

 

Source : Agro Media / Conjoncture – Tendance / 9 professionnels de l’agroalimentaire sur 10 fiers de travailler dans ce secteur

EnglishFrenchPolishPortugueseRomanianSpanish