EMPLOI : attention à l’orthographe!

Suite au sujet diffusé dans le journal télévisé de 20H du 18/02/2019 présenté par Gilles Bouleau sur TF1, il nous a paru important de vous communiquer l’info!

Un recruteur et un responsable ressources humaines sur deux admettent que les candidats dont les lettres de motivation sont truffées de fautes ont moins de chances d’être embauchés.

La majorité des recruteurs français (35%) écartent une candidature au bout de 2 ou 3 fautes selon le cabinet de recrutement Robert Half ; 20 % laissent passer 4 à 5 fautes et 18% admettent conserver un CV bourré d’erreurs, en particulier pour certaines fonctions où faire des fautes à l’écrit n’est pas rédhibitoire pour occuper son poste. Les employeurs se concentrent plus sur les capacités et les expériences du postulant et peuvent faire l’impasse sur l’écrit quand le candidat correspond au profil recherché (métiers manuels notamment).

Les erreurs les plus courantes à ne pas commettre :

L’expression « curriculum vitae » est très souvent mal écrite. Malheureusement, elle est vouée à apparaître partout : dans votre mail de candidature, votre lettre de motivation, en objet de votre mail, en nom de document (ex : curriculum_vitae.docx)… Écrivez plutôt « CV » pour éviter toute erreur fatale !

Les fautes de frappe : un grand classique. « Assitante » au lieu de « assistante », « un » au lieu de « une »… Elle n’a pas d’excuse car chacun peut désormais bénéficier du correcteur automatique sur ses documents.

Les « l » et les « n » : « Personnel » et non pas « personel », « expériences professionnelles » prend deux « ll ».

Les accords féminins : l’on voit souvent les mêmes fautes telles que « expériences professionnelle » ou l’inverse. Les missions « que j’ai réalisées » et non « … que j’ai réalisé ». Exemple également chez les profils commerciaux : pensez bien à ajouter le « s » à « affaire » dans l’expression « chiffre d’affaires », même chose avec « appel d’offres » …

Les nombres : « cent » est au singulier sauf lorsqu’il est multiplié comme pour « quatre cents » (non « quatre cent »), idem pour vingt avec « quatre-vingts » et non « quatre-vingt »… Écrivez-les donc plutôt en chiffres sur le CV, ce sera plus court et moins risqué !

Les fautes de conjugaison : « j’aurai » plaisir à vous rencontrer s’écrit sans « s » à j’aurai (futur). Attention également aux formulations maladroites à l’écrit comme « j’ai été » au lieu de « je suis allé », plus classe.

La confusion de mots : attention à ne pas confondre les mots et leur orthographe comme « session » vs « cession », « magasin » vs « magazin(e) »…

Les erreurs et oublis d’accents : ces fautes peuvent paraître anodines, mais trop souvent répétées elles peuvent être le signe d’un manque de rigueur du candidat. L’exemple avec « diplôme », « le vôtre », « août », « tâche »…

L’orthographe des mots techniques, des logiciels et technologies est l’objet d’erreur : l’exemple avec Java, SQL, PowerPoint, Photoshop, Autocad… Attention également au placement des majuscules.

Les formules de politesse sont elles-aussi mises à mal : on dit par exemple « je vous saurais gré (verbe savoir) et non je vous « serai » (verbe être) ; « à l’attention de » et non pas à « l’intention de » ; « je vous prie « d’agréer » et non « d’agréez ». Idem, pensez à écrire à l’attention de « M. » ou « Mme » et non « Mr » et « Mrs » qui sont des formulations anglo-saxonnes.

Les mots pièges (g/gu ; c/qu ; etc.) : Ecrire « davantage » et non « d’avantage » ; « convaincante », et non « convainquante » ; « infatigable » et non « infatiguable » ; « langage » ne s’écrit pas « language »…

N’hésitez pas à refaire relire vos documents ou à vous servir du correcteur orthographique sur word.

A vos stylos!!
Retrouvez cette séquence sur le lien ci-dessous : :
https://www.lci.fr/emploi/emploi-attention-a-l-orthographe-2113305.html