INFOS COVID-19

Dans ce contexte, vos équipe GO s’adaptent afin de continuer à vous accompagner au plus près de vos besoins, tout en adoptant les mesures de protection indispensables, pour vous comme pour ses collaborateurs.

ACTUALITE 

Mise à jour le 06/01/22 : 

Pour faire face aux deux vagues simultanées des variants Delta et Omicron, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 27 décembre 2021 une adaptation des mesures sanitaires en vigueur. De nouvelles règles sur l’isolement en cas d’infection ou de cas contact ont également été précisées le 2 janvier 2022.

Vaccination

  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus depuis le 24 décembre 2021.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans depuis le 22 décembre 2021.

Isolement

Les règles d’isolement et de quarantaine évoluent dès le 3 janvier, en cas d’infection au Covid-19 ou de cas contact. Cette évolution des règles a été annoncée par le Gouvernement afin de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et maintenir dans le même temps la vie socio-économique en France.

Retrouvez l’intégralité des nouvelles règles en cliquant ici.

« Pass sanitaire »

Un projet de loi sera soumis au Parlement pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à compter du 15 janvier. Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».

Milieu professionnel

  • Dès le 3 janvier, le recours au télétravail sera rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible.
  • Report de toutes les cérémonies de vœux en janvier.
  • Par ailleurs le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise évolue dès le 3 janvier. Consultez le détail des nouvelles règlementations en cliquant ici.

Rassemblements & loisirs (pour 3 semaines à compter du 3 janvier)

  • Les jauges seront rétablies pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur, 5000 personnes en extérieur.
  • Les concerts debout seront interdits.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout sera interdite.

Jusqu’au 24 janvier inclus, les discothèques ont interdiction d’accueillir du public. Cette interdiction s’applique jusqu’à la même date aux activités de danse dans les établissements recevant du public, tels les restaurants ou les bars.

Gestes barrières

  • Le port du masque, déjà obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, sera étendu à certains centres-villes.
  • Jusqu’au 23 janvier inclus, le port du masque devient obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.
  • L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.
  • Les gestes barrières devront être scrupuleusement respectés pendant les fêtes de fin d’année : éviter les embrassades, porter le masque, aérer régulièrement les lieux clos, etc. Il est, par ailleurs, recommandé d’éviter les grands rassemblements : moins on est nombreux, moins on prend de risques.

Déplacements

Toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Seule exception, les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu’elles arrivent d’un État membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.

Par ailleurs, pour faire face à la propagation du variant Omicron, la classification des pays, définie sur la base des indicateurs sanitaires a évolué, avec l’ajout d’une classification pays « rouges écarlates ».

Outre-mer

Un couvre-feu de 21 heures à 5 heures est en vigueur sur l’île de la Réunion jusqu’au dimanche 23 janvier.

Mise à jour le 25/11/2021 : 

Ni reconfinement, ni couvre-feu. Face à la menace de la cinquième vague, le ministre de la Santé Olivier Véran a préféré annoncer, ce jeudi à midi, une série de décisions qui vont être rapidement mises en place.

Vendredi 26 novembre. « Un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur » dans les lieux recevant du public, y compris les lieux où le passe sanitaire est réclamé, a affirmé le ministre. Les préfets pourront alourdir cette mesure de la décision locale d’exiger le masque sur les marchés, les brocantes ou d’autres événements en plein air, en fonction des taux d’incidence dans leurs départements.

Samedi 27 novembre. Tous les Français de plus de 18 ans sont éligibles à recevoir un rappel de vaccin. Le calendrier accélère : la troisième dose devait être ouverte mercredi prochain aux personnes de plus de 50 ans sans comorbidités. « Six millions ont déjà reçu leur rappel, il reste donc 19 millions de Français à date qui deviennent éligibles au rappel de vaccination et que nous appelons à se faire vacciner dans les deux prochains mois », a-t-il assuré.

Lundi 29 novembre. La durée de validité des tests négatifs au Covid-19 est ramenée à 24 heures au lieu de 72 heures. Ce qui va obliger les personnes non vaccinées à se faire tester plus souvent – sans être remboursées – pour bénéficier du passe sanitaire. Par ailleurs, à partir de la semaine du 29 novembre, même après la détection d’un cas, les classes en primaire seront ouvertes à tous les élèves justifiant qu’ils sont négatifs. Auparavant, la règle était de fermer la classe dès l’apparition d’un cas.

Mercredi 15 décembre. Le passe sanitaire est conditionné à la dose de rappel pour les plus de 65 ans. « A compter du 15 décembre, le passe sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après l’infection ou après la dernière injection », a rappelé le ministre.

Samedi 15 janvier. Un mois après les plus de 65 ans, le passe sanitaire de tous les adultes sera conditionné à l’inoculation d’une troisième dose. Si elle n’a pas été faite dans les sept mois suivant la dernière injection, le passe ne sera plus valide.

Début 2022. A la suite de l’Agence européenne du médicament, qui a donné son feu vert à la vaccination des 5-11 ans pendant la conférence de presse d’Olivier Véran, la question de la vaccination va se poser. Le gouvernement va se pencher sur le sujet avec les autorités sanitaires nationales compétentes. Une décision ne sera pas prise avant « début 2022 », a expliqué le ministre.

Source : le Parisien 25/11/21

Mise à jour le 03/05/21

Les différentes étapes du déconfinement

  • 3 mai : fin des attestations et des restrictions de déplacement.
  • 19 mai : couvre-feu repoussé à 21h et réouverture des commerces, des terrasses, des musées, des salles de cinémas et des théâtres avec des jauges limitées.
  • 9 juin : couvre-feu à 23h et ouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport. Assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises.
  • 30 juin : fin du couvre-feu.

Mise à jour le 01/04/21

Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril, 19h, et pour une durée de 4 semaines, soit :
  • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux ou professionnel (sur présentation de l’attestation) après la fin du week-end de Pâques ;
  • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.
Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :
  • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
  • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00. 
Concernant les déplacements :
  • aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, incluant les motifs familiaux pour, par exemple, accompagner un enfant chez un parent ;
  • possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

Source et infos : Info Coronavirus Covid-19 | Gouvernement.fr

Mise à jour le 19/03/21

 compter du vendredi 19 mars 2021 à minuit et pour 4 semaines, mise en place de mesures de confinement pour 16 départements : Aisne, Alpes-Maritimes, Essonne, Eure, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-Maritime, Somme, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Yvelines.

Écoles et universités

  • les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges continuent de respecter les modalités déjà en place ;
  • passage en demies-jauges pour l’ensemble des lycées ;
  • les universités continuent de fonctionner selon le rythme en vigueur ;
  • activité sportive : reprise normale sur le temps scolaire, maintien des activités en plein-air sur les temps extra-scolaires.

Commerces


Seuls les commerces vendant des biens et services de première nécessité peuvent rester ouverts, dont les disquaires et les librairies.

 

Déplacements et sorties

 

  • possibilité de sortir de chez soi sans durée limitée, dans un rayon de 10 km autour de son domicile, en présentant une attestation en cas de contrôle ;
  • les déplacements inter-régionaux sont interdits, hors motifs impérieux ou professionnels ;
  • les préfets ont la possibilité d’interdire certains rassemblements dans l’espace public.

Couvre-feu


Le couvre-feu est maintenu selon les mêmes règles, mais repoussé à 19h pour l’ensemble du territoire à partir de samedi 20 mars 2021.

Lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts selon les protocoles actuellement en vigueur.

Travail

  • le télétravail doit être la norme pour l’ensemble des entreprises et administrations qui peuvent l’appliquer, en appliquant la règle des 4 jours sur 5 en télétravail ;
  • un protocole renforcé est envisagé dans la restauration collective en entreprises.

Source : Info Coronavirus Covid-19 | Gouvernement.fr

Mise à jour le 15/01/21

Le 14 janvier 2021 le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 18h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

Par ailleurs, compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.

Téléchargement nouvelle attestation : 

Info Coronavirus Covid-19 | Gouvernement.fr

Mise à jour 07/01/21

Dans son allocution ce 7 janvier, le Premier ministre Jean Castex a confirmé la prolongation du couvre-feu jusqu’au 20 janvier, mais aussi évoqué la stratégie vaccinale.

  • Vaccination des plus de 65 ans – comment se faire vacciner ?

S’exprimant sur la stratégie vaccinale en France, Olivier Véran a déclaré que les plus de 65 ans devraient pouvoir avoir accès aux vaccins au mois de mars, en fonction des livraisons. Ce serait alors près de 7 millions de personnes qui seraient concernées. 

Un numéro de téléphone sera mis en ligne prochainement et permettra d’être orienté vers le centre le plus proche. Le site www.santé.fr indiquera aussi la marche à suivre pour prendre rendez-vous.

45.000 personnes ont été vaccinées au cours des cinq derniers jours a assuré Jean Castex. 

  • Vaccination élargie aux plus de 75 ans 

La vaccination est ouverte aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés alors que les plus de 75 ans pourront se faire vacciner dès le 18 janvier. 

  • Changement pour les arrêts maladie

À partir du 10 janvier, en cas de symptômes ou de signalement comme cas contact, il sera possible de s’inscrire sur le site de l’assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail immédiat, indemnisé et sans jour de carence. L’Assurance maladie procédera ensuite à un suivi avec 2 à 3 appels téléphoniques sur une semaine. “Chaque personne déclarée positive se verra proposer, à compter du 20 janvier, une visite à domicile par un infirmier”, a ajouté Jean Castex. 

  • Couvre-feu à 20 heures prolongé, extension envisagée

Le couvre-feu à partir de 20 heures sera prolongé jusqu’au 20 janvier. Le Premier ministre a précisé que l’extension du couvre-feu avancé à 18 heures, actuellement en place dans 15 départements, était envisagée pour 10 autres territoires. La décision sera prise vendredi. 

  • Restaurants et bars, pas avant mi-février

Face à la situation, Jean Castex a rappelé l’importance de “retrouver une dynamique de baisse”. Pour y parvenir, toutes les activités et tous les équipements fermés le resteront jusqu’à la fin du mois. Cela concerne donc aussi bien les salles de sports et les stations de ski, que les salles de spectacle, cinémas et musées.

La réouverture des bars et des restaurants est repoussée au moins jusqu’à mi-février. 

Concernant les remontées mécaniques, un point de situation sera fait le 20 janvier pour une éventuelle réouverture en février.

  • Restrictions avec le Royaume-Uni

Les restrictions aux frontières entre la France et le Royaume-Uni restent en place jusqu’à nouvel ordre. Seules certaines catégories de personnes pourront voyager de l’outre-Manche à condition d’être testées avant d’entrer en France.

  • Situation fragile en France

Le virus circule légèrement moins en France qu’ailleurs en Europe, mais “la situation est loin d’être revenue à la normale. Le niveau de contaminations reste élevé et progresse depuis la mi-décembre, passant de 10.000 à 15.000 cas quotidiens”, a expliqué Jean Castex, en appelant toutefois à la méfiance.

Les effets des fêtes de fin d’année ne se feront ressentir que la semaine prochaine.

Mise à jour du 15/12/20

Le Premier ministre a annoncé « des règles plus strictes que ce que nous avons initialement envisagé » :

  • Le confinement est levé et permet de se déplacer sur le territoire, il laisse place au couvre-feu. L’attestation ne sera plus obligatoire en journée pour se déplacer ; 
  • Les établissement recevant du public resterons fermés trois semaines de plus. Nous « réexaminerons » ces décisions « à partir du 7 janvier », en fonction des chiffres de l’épidémie et « du bilan » des fêtes de fin d’année a indiqué Jean Castex qui ne souhaite pas ouvrir de nouveaux lieux rendant des rassemblements possibles ;
  • Les règles pour les lieux de cultes ne seront pas revues à la hausse ; 
  • L’échéance du 20 janvier est maintenue pour la réouverture des restaurants et les cafés ;
  • Le couvre-feu qui débutera le 15 décembre sera durci par rapport à ce qui était initialement prévu. Il sera en vigueur, sauf pour les territoires ultra-marins,  de 20 heures à 6 heures du matin et sera « strictement contrôlé » avec des possibilités de déplacement limitées (raisons de santé, motif familial impérieux, etc.). La balade ou la pratique sportive ne sera pas autorisée sur cette plage horaire ; 
  • Le couvre-feu concernera aussi le réveillon du 31 décembre car cette soirée « concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique ». Mais le couvre-feu sera levé le soir de Noël car cette fête « occupe une place à part dans nos vies et nos traditions », a estimé le Premier ministre. Jean Castex a toutefois rappelé la recommandation de six personnes maximum à la fois pour les réunions de famille. 

Une nouvelle attestation sera mise à disposition pour le couvre-feu

Lien téléchargement : Attestations de déplacement « couvre-feu » / L’actu du Ministère / Actualités – Ministère de l’Intérieur (interieur.gouv.fr)

L’application : Tous anti-covid

Face à l’accélération de l’épidémie, nous devons mobiliser tous les outils à notre disposition. Casser les chaînes de transmission de la COVID-19 est plus que jamais indispensable.

Dans ce contexte, l’application TousAntiCovid, lancée par le Gouvernement le 22 octobre 2020, vise à faciliter l’information des personnes qui ont été en contact avec une personne testée positive à la COVID-19 et à accélérer leur prise en charge, en addition de l’action des médecins et de l’Assurance Maladie.

L’utilisation de l’application est fondée sur le volontariat et chaque utilisateur est libre de l’activer et la désactiver au gré des situations. C’est un outil complémentaire essentiel pour lutter contre la COVID-19.

Comment ça fonctionne?

Elle utilise le signal Bluetooth d’un téléphone pour détecter un smartphone à proximité et ainsi établir de manière anonyme que plusieurs personnes se sont croisées. L’application prend en compte les contacts à moins d’un mètre pendant au moins 15 minutes. Les autres utilisateurs avec qui la personne malade est restée en contact prolongé durant sa période de contagiosité sont ainsi averties par une notification. La période de contagiosité débute à partir des 48h précédent la date de début des symptômes ou sept jours avant son test positif si la personne est asymptomatique.

Plus l’application sera utilisée, plus vite les cas contacts seront alertés, plus nous aurons collectivement un impact sur le contrôle et l’évolution de l’épidémie.

Le port du masque : 

Le port du masque devient obligatoire en entreprise le 1er septembre, sauf dans les bureaux individuels, a annoncé la ministre du Travail, Elisabeth Borne, mardi 18 août lors d’une réunion avec les partenaires sociaux, a appris franceinfo. Les salariés devront désormais porter leur masque partout où l’on est susceptible de se croiser. Cela vaut ainsi pour les open spaces, les bureaux ouverts.

Attention, le masque ne remplace pas les gestes barrières. Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact avec d’autres personnes.

 

Comment bien porter votre masque ?


Avant de mettre ou enlever le masque, lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique.

Pour le mettre :

  • tenez le masque par les lanières élastiques
  • ajustez le masque de façon à recouvrir le nez, la bouche et le menton.

Pour l’enlever :

  • décrochez les lanières élastiques pour décoller le masque de votre visage.

 

 

Il faut changer le masque :

  • quand vous avez porté le masque 4h
  • quand vous souhaitez boire ou manger
  • si le masque s’humidifie
  • si le masque est endommagé.

Evitez de le toucher et de le déplacer.

Ne mettez pas le masque dans votre poche ou votre sac après l’avoir porté. En attendant de le laver, isolez-le dans un sac en plastique.

Ne le mettez jamais en position d’attente sur le front ou sur le menton.

Attention, si vous êtes malade, ce masque n’est pas adapté. Demandez l’avis de votre médecin.

Ce masque n’est pas destiné au personnel soignant.
 

Comment entretenir votre masque ?

Lavez le masque à la machine avec de la lessive. Au moins 30 minutes à 60° minimum.

Utilisez un sèche-linge ou un sèche-cheveux pour sécher votre masque, ou encore, faites-le sécher à l’air libre sur une surface désinfectée.

Attention : Ce masque ne remplace pas les gestes barrières.

Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact étroit avec d’autres personnes.

  • Lavez-vous très régulièrement les mains
  • Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir
  • Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le
  • Saluez sans serrer la main, évitez les embrassades
  • Respectez une distance de 1 mètre

A défaut du masque, est-il utile que je me protège avec un foulard ou une écharpe quand je me protège dans la rue?

Il semble peu probable qu’ils soient efficaces pour se protéger, car les mailles des tissus utilisés laissent passer les virus. Aucune étude à ce jour n’en a démontré l’efficacité. De plus, ils exposent au risque de se toucher fréquemment le visage, et donc se contaminer à travers les mains.

Les visières peuvent-elles remplacer les masques grand public?

Les visières sont un moyen supplémentaire de protection face aux virus transmis par les gouttelettes. Néanmoins, elles n’ont pas pour vocation de remplacer les masques pour le grand public. Les visières sont essentiellement utilisées en milieu hospitalier, où les soignants côtoient de nombreux malades. Le gouvernement, en lien avec les producteurs nationaux, travaille à la fabrication massive de masques grand public lavables, répondant à des normes strictes afin de pouvoir équiper toute la population.

De plus, pour rappel, le port de masque (et de visière) ne dispense pas d’une application rigoureuse des gestes barrières, de l’hygiène des mains et du respect de la distanciation sociale.

On reste vigilants!

Prenez soin de vous.

Langues »
Retour haut de page